Attiré par la vie dans un van ? Lisez ceci avant de vous lancer

La van-life, comme on l’appelle aujourd’hui sur les réseaux sociaux, est un phénomène qui remonte jusqu’au mouvement hippie. Le principe est d’une grande simplicité, puisqu’il suffit d’élire domicile dans un camping-car aménagé et de vivre sur les routes durant une grande partie de l’année.

Cette philosophie de vie présente de nombreux avantages, mais aussi une liste non négligeable de soucis. Si l’insouciance des hippies est toujours présente dans la vie des vanlifers français, il faut prendre en compte de nombreux éléments de la vie moderne, comme l’accès à l’eau, ou même au WiFi.

A voir aussi : Top plages Sydney : découvrez les joyaux côtiers pour vos vacances

Malgré cela, c’est un sentiment jubilatoire de partir dans un parc de vacances dans l’une de nos belles régions de France et de se réveiller tous les jours au cœur de la nature. Voici les aspects positifs et les aspects négatifs de la vie de camping-cariste.

Faire un avec la nature

La scène est digne d’une photo que l’on trouve sur instagram. Quel plaisir de se réveiller un matin, sur les bords d’un parc national du Lanzac, avec le chant des oiseaux qui vous sert de radio réveil. Ce genre de scène idyllique est une réalité pour un grand nombre de personnes qui ont choisi de vivre dans leur van, de façon temporaire ou définitive.Un vanlifer se doit de bichonner son véhicule de façon quasi-permanente pour le garder dans un état acceptable, ce qui requiert de l’argent et un certain sens de la mécanique.

A voir aussi : Les plus belles croisières autour du monde pour une expérience inoubliable

La recherche permanente d’eau potable

Parmi les témoignages qui reviennent le plus souvent sur la vie dans un van, ce sont les commodités de la vie sédentaire qui deviennent plus compliquées lorsque l’on est sur la route. Parmi elles, l’accès à l’eau est plus difficile, et tous les voyages s’articulent autour du fait d’avoir ou non de l’eau potable. Il faut remplir ses gourdes avant et après chaque randonnée pour ne jamais manquer d’eau en quantité suffisante.

Pour conclure : la vanlife est-elle faite pour vous ?

Entre vos besoins primaires et l’entretien du véhicule, vivre dans son van de façon permanente est loin d’être une sinécure, mais cela vaut le coup, selon les personnes qui ont adopté ce mode de vie. Il n’appartient qu’à vous de décider si vous avez la trempe d’un  aventurier et de partir sur les routes pour découvrir nos superbes régions.

Il existe aussi un sentiment de solitude, qui intervient plusieurs mois après s’être coupé du monde moderne pour se recentrer sur les choses essentielles de la nature. Heureusement, il existe de nombreux endroits pour garer son véhicule en France, et la communauté des campeurs et vanlifers est solidaire et unie.

Voyage