Les adresses touristiques immanquables en Namibie

Riche d’un paysage authentique et d’une grande diversité d’animaux ainsi que de végétaux, la Namibie s’avère être une destination idéale pour les écotouristes en quête de découverte et d’évasion.

Pour entamer l’exploration, les routards visiteront le parc national d’Etosha. Celui-ci est constitué d’un vaste marais salant qu’on peut voir depuis l’espace. En plus de cela, les globe-trottersy rencontreront plusieurs types de faune. En effet, cette zone d’exception abrite 114 espèces de mammifères. On compte, par exemple, des lions, des léopards, des gnous, des girafes, des zèbres, des gazelles, des oryx, des chacals, etc. Les bourlingueurs y croiseront aussi des espèces en voie de disparition telles que des rhinocéros noirs et des impalas à face noirs. En outre, cette réserve naturelle sert de refuge à plus de 340 spécimens d’oiseaux comme l’autruche, le guêpier d’Europe, l’outarde Kori, etc. Par ailleurs, pendant la saison de pluie, les vacanciers apercevront éventuellement une population de flamants roses sur le bac de sel rempli d’eau.

Partir à la découverte des joyaux du parc national de Bwabwata

Lors d’un circuit Namibie, le parc national de Bwabwata vaut le détour. Ce site d’exception se trouve au nord-est du pays. À titre d’information, celui-ci est une importante route de migration des éléphants d’Afrique ainsi que d’autres animaux qui partent du Botswana vers l’Angola. En outre, il faut savoir que ce parc regorge de végétaux et d’animaux hors du commun. Les globe-trotters y découvriront des arbres typiques de la région comme des tecks du Zambèze, des tecks africains, des seringas sauvages, des mankettis, des faux mopanes, des acacias à girafe, des ébènes africaines, etc. Par ailleurs, en ce qui concerne la faune, ils y rencontreront des prédateurs tels que des lions, des léopards, des panthères et des hyènes tachetées. Mis à part cela, cette zone protégée abrite d’autres mammifères, particulièrement des antilopes rouannes, des zèbres, des gnous bleus, etc.

Explorer le parc national du Mudumu et ses merveilles

Pour parfaire la découverte des sites naturels lors d’un voyage sur le territoire namibien, les touristes feront un tour dans le parc national du Mudumu. Cette zone protégée d’une superficie de 737 km² se localise au nord-est de la Namibie, dans la région de Caprivi. Pendantla promenade, les routards apercevront quelques végétaux comme des mopanes, des seringas sauvages, des bois plomb et des arbousiers. Par ailleurs, en ce qui concerne la faune, ils y observeront une grande population d’éléphants. Mis à part cela, les globe-trotters auront la possibilité d’y rencontrer d’autres mammifères, notamment des buffles, des lions, des léopards, des hyènes tachetées, des hippopotames, des élans communs, des zèbres, des girafes, etc. En outre, il faut savoir que cette réserve naturelle sert de refuge à environ 430 espèces d’oiseaux comme l’aigle pêcheur africain, le bec en ciseaux ainsi que l’aigle serpent.

Une destination d’aventure privilégiée des touristes

La Namibie, une terre gâtée par Mère Nature possède de nombreux attraits touristiques à découvrir le temps d’un séjour. Parmi ses adresses incontournables, Garub reste un must-do. Cette plaine se trouve dans le sud du désert de Namib. Elle est devenue une des principales curiosités du pays, en raison de la présence de chevaux sauvages. En effet, près de 150 têtes y sont répertoriées. Ces animaux ont su s’adapter à la rudesse des conditions extrêmes du désert. Les autorités locales ont aménagé un point d’eau artificiel dans la plaine afin de faciliter l’observation et l’étude de ces équidés, dont l’origine est encore un mystère.

Mis à part Garub, le Damaraland fait partie des « must-do » de la Namibie. Il doit son nom aux peuples Damara qui l’occupe. Au cœur de cette région, les cols montagneux côtoient les savanes, un ensemble de paysage formant un décor digne des films de western. Elle abrite aussi des sites archéologiques comme Twyfelfontein où des gravures de plusieurs millénaires sont incrustés dans les parois rocheuses. Ce sont des représentations d’animaux tels que des lions, des éléphants, des otaries, des rhinocéros ou des otaries. D’après les chercheurs, ces dessins rupestres ont été réalisés par les premiers Bushmen.

Durant un voyage à Namibie, les vacanciers ne manqueront pas également d’explorer le DeadVleï ou « la vallée morte », une des merveilles naturelles du pays. Il s’agit d’une cuvette au pied des dunes de sable de Sossusvlei. C’est là que se trouvent les plus hautes dunes du monde, dont certaines dépassent les 350 m de haut. Par ailleurs, les globe-trotters y verront des troncs d’acacias desséchés couleur noir ébène. L’âge de ces arbres morts est estimé entre 800 à 900 ans. À DeadVleï, le silence règne en maître et seuls, quelques animaux vivent. Son décor apocalyptique en fait le lieu de rendez-vous par excellence des photographes en herbe.

Manifestement, une journée entière dans le bush de la Namibie permet aux adeptes de safari photo d’obtenir les meilleurs clichés des stars de la jungle africaine.

Afrique
Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!